Peybak

Peybak

Après deux expositions personnelles à Téhéran et une dans l’espace parisien de la Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois en 2017, Peyman Barabadi et Babak Alebrahim Dehkordi, dits Peybak, habillent les cloisons d’un des plus beaux stands de Drawing Now Art Fair, le salon du dessin contemporain qui se tient jusqu’au 25 mars 2018 au Carreau du Temple.

Ce duo d’artistes, dont la rencontre à l’école d’art de Téhéran dans les années 2000 a impulsé leur collaboration intellectuelle et plastique, empruntent tant aux formes troubles de l’expressionnisme allemand qu’à la poésie macabre et à la mélancolie d’un Alfred Kubin ou d’un Odilon Redon. Peybak est à l’origine d’un monde peuplé de créatures filiformes, indomptables, qui tantôt se noient dans une foule de semblables, tantôt frappent par leur singularité. Un univers troublant qu’ils déclinent sur plusieurs formats, des grandes toiles aux oeuvres plus intimes parfois bordées de cadres uniques et terrifiants où les créatures de la toile semblent y avoir trouvé un second refuge. On retrouve ici le goût de Peybak pour la sculpture : chaque cadre témoigne en effet du style bien particulier des deux artistes qui ont su fabriquer des écrins sur mesure, et dont on constate la finesse jusque dans les dents des gargouilles qui y trônent, sculptées dans des coquillages.

Si les oeuvres frappent par leur noirceur, elles interpellent tout autant par la vivacité des scènes représentées. Les créatures, aux allures dansantes, nous évoquent un monde où l’inquiétant semble festoyer dans un tourbillon de vie. Les artistes ont su déjouer les codes d’une représentation trop léchée pour favoriser un trait incisif, envahissant l’espace de la toile d’une peuplade attachante qui semble abriter les vestiges d’un primitivisme révolu et dont notre société s’est soustraite.

Un monde où l’hybridité, l’étrange et l’onirique se déploient. À la manière d’un théâtre d’ombres,  ces masses noires engendrent en définitive un jeu porté sur l’identité de celui qui regarde, et qui se sait être vu en train d’observer.

Lisa Toubas

 

 

PEYBAK (PEYMAN BARABADI & BABAK ALEBRAHIM DEHKORDI)

Nés en 1984 en Iran
Vivent et travaillent à Téhéran (Iran)

www.galerie-vallois.com

 

 Peybak, vue du stand Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Drawing Now Art Fair 2018, Carreau du Temple, Paris. Photo © Romain Darnaud
Peybak, vue du stand Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Drawing Now Art Fair 2018, Carreau du Temple, Paris. Photo © Romain Darnaud

 

PEYBAK Sans Titre 2018 Encre sur papier glacé, fusain, thé 29,7 x 41,5 cm Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris
PEYBAK, Sans Titre, 2018. Encre sur papier glacé, fusain, thé, 29,7 x 41,5 cm. Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris

 

PEYBAK Sans Titre 2018 Encre et fusain sur papier, cadre en bois, coquillage 24,5 x 33 cm Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris
PEYBAK, Sans Titre, 2018. Encre et fusain sur papier, cadre en bois, coquillage, 24,5 x 33 cm. Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris

 

Peybak, Eclat, N°11830, 2017. Encre et thé sur carton, 70 x 92,2cm. Courtesy Galerie-Georges-Philippe et Nathalie Vallois.
Peybak, Eclat, N°11830, 2017. Encre et thé sur carton, 70 x 92,2cm. Courtesy Galerie-Georges-Philippe et Nathalie Vallois.

 

PEYBAK Sans Titre 2018 Encre et thé sur papier 56,5 x 85,5 cm Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris
PEYBAK, Sans Titre, 2018. Encre et thé sur papier, 56,5 x 85,5 cm. Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris

 

PEYBAK Sans Titre 2018 Encre et fusain sur papier 71 x 52 cm Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris
PEYBAK, Sans Titre, 2018. Encre et fusain sur papier, 71 x 52 cm. Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris

 

PEYBAK Sans Titre 2018 Encre sur papier 16 x 15 cm Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris
PEYBAK, Sans Titre, 2018. Encre sur papier, 16 x 15 cm. Courtesy Galerie GP & N Vallois, Paris

 

Visuel de présentation : Peybak, vue du stand Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Drawing Now Art Fair 2018, Carreau du Temple, Paris. Photo © Romain Darnaud



33 Partages
Partagez33
Tweetez